CHÂTEAU L' EVÊQUE CYCLISME  - C.L.C. : site officiel du club de cyclisme de CHATEAU L EVEQUE - clubeo

L'échauffement

Les premières courses arrivent et je vais vous parler d'une étape importante qui si il ne peut pas vous faire gagner une course il peut du moins vous la faire perdre ou pire abandonner!

Je veux parler d'échauffement!!!

En cyclisme, on confond souvent échauffement et "sensation d'échauffement".

Au lieu d'un travail préparatoire correct, on perd son temps à se masser avec des baumes chauffants de tous types. Une pommade chauffante n'apporte guère qu'une sensation de chaleur; elle n'agit qu'en surface et ne pénètre pas le muscle. Ce petit massage peut être utile lorsqu'il fait froid, puisqu'il "réchauffe" artificiellement la surface de la peau et aide à ne pas être saisi par la température. Mais un véritable échauffement physique est aussi très utile lorsqu'il fait très chaud!

Toute activité sportive sollicite l'organisme de manière plus ou moins importante, la faisant passer du stade de repos à celui de l'effort intense. Au risque d'accident ou de contre-performance, ces modifications fonctionnelles ne peuvent s'effectuer brusquement, c'est pourquoi l'organisme doit être préparé progressivement à faire des efforts. C'est le rôle de l'échauffement.

Faire un exercice sans échauffement préalable équivaut à conduire une voiture en appuyant sur le frein: le mouvement est gêné par une résistance supplémentaire. Sur le plan physiologique, toutes les fonctions corporelles relatives aux performances sportives dépendent de la température. La température des muscles peut monter de plus de deux degrés,pendant les cinq premières minutes d'une activité à intensité modérée. Elle gagne encore un degré au cours des cinq minutes suivantes.

L'échauffement facilite la mise en route de la mécanique humaine. Par l'augmentation du travail cardio vasculaire, il permet d'ouvrir les vaisseaux capillaires, et donc d'améliorer l'irrigation du muscle. Cela permet d'amener davantage d'oxygène vers ces muscles qui ne seront pas asphyxiés dès le départ de l'épreuve surtout si le départ est rapide. Un muscle chaud se contracte plus rapidement et l'oxygène y est mieux transmis.

Un bon échauffement stimule la lubrification des articulations, améliore l'élasticité musculaire et l'amplitude des mouvements, élève les températures interne et cellulaire, augmente la vitesse et la force de contraction musculaire, réduit le risque cardiaque dû à une augmentation brutale de la pression artérielle et des pulsations, permet d'éviter les blessures.

Malheureusement, la culture de l'échauffement est à peine entrée dans les moeurs des cyclistes. Les coureurs ont souvent peur que la distance effectuée à l'échauffement ne leur manque en fin de course. Aussi sabotent-ils cette phase essentielle de la compétition. C'est une erreur; c'est l'alimentation en course qui permet de tenir jusqu'au bout, et les kilomètres parcourus à l'échauffement n'on aucune incidence sur le résultat final, bien au contraire!!!

Exemple d'un échauffement avant une course sur route ou un brs:(40 min)

-10min progressif jusqu'à 70% de la fréquence cardiaque maximale.

-3 sprints violents de 12s suivi de 1min 30s de récup entre chaque sprint.

-maintenir 10min à 70% de la fréquence cardiaque maximale.

-10min récupération passive: étirement, vérification du vélo.

-15 min: monter progressive jusqu'à 85% de la fréquence maximale 

ensuite se présenter sur la ligne de départ 5 min avant celui-ci.

CHAINE YOU TUBE DU C.L.C

 

La chaîne You Tube du club c'est par ICI

 

REMISE OFFICIELLE DES MAILLOTS.

15 décembre 2017 23:32 par Jean-Claude Bernard

REMISE OFFICIELLE DES MAILLOTS.
C'est chez notre principal partenaire SKODA ..... Lire la suite